lesparanormaux.free.fr

ACCUEIL   FORUM

Débat sur a.dumouch@free.fr

 Les prophéties de la Fraudaie
From: aubrit saint pol pierre-charles
To: Arnaud Dumouch
Sent: Saturday, January 10, 2004 11:07 PM

Cher Arnaud, Il y a de l'espoir. Il y aura un renouveau politique de l'Eglise de France. On le voit annoncer dans les prophéties de la Fraudaie. Elles annoncent la venue d'un grand monarque qui viendra rendre à la France sa place de fille aînée de l'Eglise.

Marie-Julie est de toutes les âmes privilégiée la plus inattendue, car sa mission hormis le très événementiel est essentiellement un mystère en lui-même qui consiste à avoir vécu au coeur de la mission que Dieu a dévolue à la France, en ce sens et contenu que Dieu s'est très souvent servi des hommes et de leurs actes politiques pour faire aboutir ses projets nous pouvons considérer que M-Julie est non pas un politique mais le témoin de la nature spécifique de la mission de la France dans la problématique du salut du monde et qu'à l'évidence les évènements discrets mais majeurs d'un certain point de vue confirment l'importance que donnent  à la Fraudaie et au projet de Dieu les forces ténébreuses qui sont très bien informées. J'aurai de bien étranges et douloureuses informations à te confier quand nous nous rencontrerons.

Pierre-Charles

 Re: Les prophéties de la Fraudaie
From: Arnaud Dumouch
Sent: Saturday, January 10, 2004 15:07
Subject: Re:

Cher Pierre-Charles,

 

Sur le FOND, il y a toujours entre nous cette différence entre ESPOIR HUMAIN et ESPERANCE.

La grande difficulté et le trouble vient de ce que nous croyons fermement que ce qui compte pour Dieu, c'est que nous vivions heureux ici-bas. Par nature, nous vivons d'ESPOIR TERRESTRE. Or Dieu vise pour nous bien plus que cela: il veut que nous soyons heureux... pour l'éternité. C'est d'ailleurs la première vérité que rappelle la Vierge Marie dans sa première apparition à Bernadette de Lourdes: "Je ne te promet pas de te rendre heureuse dans ce monde mais dans l'autre." Le Christ lui-même s'est soumis à cette épreuve. Saint Paul le dit (Philippiens 2, 6): " Lui, de condition divine, ne retint pas jalousement le rang qui l'égalait à Dieu. Mais il s'anéantit lui-même, prenant condition d'esclave, et devenant semblable aux hommes. S'étant comporté comme un homme, il s'humilia plus encore, obéissant jusqu'à la mort, et à la mort sur une croix!"

Il s'agit non d'espoir mais d'ESPÉRANCE THEOLOGALE. La vie terrestre n'est qu'un passage, un premier purgatoire où tout être apprend, tôt ou tard, l'humilité de sa condition. La terre n'est qu'une simple tente mais nous, nous la prenons comme si elle était une maison en dur. Jérôme Bosch décrit notre conception de ce monde comme la nef de fous qui préfèrent festoyer pendant 40 ans quitte à perdre la vie éternelle:

Il va donc falloir convertir notre regard. C'est un difficile travail. Saint Pierre lui-même y a été confronté douloureusement (Matthieu 16, 22). Jésus disait à ses disciples qu'il lui fallait s'en aller à Jérusalem, y souffrir beaucoup de la part des anciens, des grands prêtres et des scribes, être tué et, le troisième jour, ressusciter. Pierre, le tirant à lui, se mit à le morigéner en disant: "Dieu t'en préserve, Seigneur! Non, cela ne t'arrivera point!" Mais lui, se retournant, dit à Pierre: "Passe derrière moi, Satan! tu me fais obstacle, car tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes!"

Pour comprendre la radicale pauvreté politique de l'espérance théologale, voici un texte de Jésus:

"Matthieu 16, 21 A dater de ce jour, Jésus commença de montrer à ses disciples qu'il lui fallait s'en aller à Jérusalem, y souffrir beaucoup de la part des anciens, des grands prêtres et des scribes, être tué et, le troisième jour, ressusciter. (c'est, selon moi, ce que l'Eglise doit vivre à son tour).

Matthieu 16, 22 Pierre, le tirant à lui, se mit à le morigéner en disant: "Dieu t'en préserve, Seigneur! Non, cela ne t'arrivera point!" (Cela me semble être ton espoir).

Matthieu 16, 23 Mais lui, se retournant, dit à Pierre: "Passe derrière moi, Satan! tu me fais obstacle, car tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes!" (c'est la différence entre espoir et espérance).

Matthieu 16, 24 Alors Jésus dit à ses disciples: "Si quelqu'un veut venir à ma suite, qu'il se renie lui-même, qu'il se charge de sa croix, et qu'il me suive." (ce qui veut dire que la vraie espérance est celle-là)."

Ainsi, si tu penses comme moi que la fin des fins est proche, alors, en suivant notre foi catholique, il convient de ne plus vivre d'espoir mais d'espérance. Il faut s'attendre non pas à un renouveau public et politique de l'Eglise ou de la Sainte France, mais plutôt à un renouveau intérieur fait de pauvreté, d'humilité, puis de crucifixion (et de victoire de l'apostasie). Mais, au yeux de Dieu, ce chemin de misère est la vraie GLOIRE.

Tu sais que les prophéties de la Fraudaie ont été formellement condamnée par le Magistère plusieurs fois, parce qu'elles faisaient espérer, au sens littéral, un messianisme POLITIQUE.

Arnaud

ACCUEIL   FORUM